Le billet du passager aurait du coûter 19.000 f CFA au lieu des 5000

L’État du Sénégal est entrain de consentir d’énormes efforts pour la desserte maritime Dakar – Ziguinchor. C’est ce qu’à fait savoir le Consortium Sénégalais d’Activités Maritimes (COSAMA) lors de la journée de partage sur le désenclavement de la Casamance.

Cette rencontre organisée par le Collectif des Cadres Casamancais dans les locaux de l’École Nationale d’Administration ce samedi à Dakar, a permis aux fils de la région naturelle du Sénégal de se pencher sur les questions importantes du devenir de la verte Casamance.

Selon M. Kane, le tarif du passager du navire devrait coûter 19.000 franc Cfa du fait des charges exorbitantes du navire Aline Sitoé Diatta dont le Consortium Sénégalais d’Activités Maritimes à en charge la gestion.

"Chaque mois, le COSAMA paie 150 millions de gasoil et 300 millions d’assurance par an pour le navire Aline Sitoé Diatta" a-t-il révélé

Ainsi, pour éviter que ces coûts excessifs ne se répercutent sur le billet du passager, l’État a décidé de subventionner le prix à plus de 50 % soit 5000 franc cfa pour le tarif par passager.

Cette compensation financière de l’État vise à aider les populations mais aussi à désenclaver la région naturelle de la Casamance » dira le directeur des Exploitations du COSAMA.

S’exprimant sur les 50.000 tonnes de mangues qui pourrissent chaque année en Casamance, M. Kane souligne que le COSAMA est en train de faire des efforts dans ce domaine.


Voir en ligne : Source

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?