Accident maritime grave

ABORDAGE

Alors qu’il entrait dans un dispositif de séparation du trafic dans des conditions de visibilité restreinte, le capitaine d’un porte-conteneurs a viré sur tribord afin de dépasser un navire traversier et il a abordé un navire qui le dépassait à tribord. La vitesse du porte-conteneurs était de 16 nœuds.

Les causes

  1. L’organisation de la veille à la passerelle qui était assurée par le capitaine et l’homme à la barre n’était pas adaptée aux conditions régnantes.
  2. Les conditions de visibilité restreinte ont aggravé une situation qui était déjà stressante pour l’équipe à la passerelle.
  3. Le capitaine n’avait pas pleinement connaissance de la situation et n’a pas communiqué avec les autres navires pour déterminer leurs intentions. Il n’a pas été envisagé de réduire la vitesse du navire.

Les enseignements
Une bonne veille qui garantit que l’équipe à la passerelle a à tout moment connaissance des mouvements des autres navires aux alentours est l’une des caractéristiques essentielles d’une bonne gestion des ressources et d’une navigation en toute sécurité. Les capitaines doivent évaluer avec soin tous les dangers et les risques potentiels qui peuvent affecter la sécurité de la navigation et adopter une vitesse adaptée.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins