Accident maritime très grave

Graves blessures et dommages au navire/matériel

La grue No 1 du vraquier (construction : 1997 ; longueur : environ 200 mètres ; jauge brute : environ 28 000) s’est effondrée de sa fondation tandis que le navire déchargeait de la ferraille au port.
La masse approximative de la charge levée par la grue était de 20 tonnes, y compris la benne preneuse.
Le corps de la grue s’est effondrée brusquement sur le côté bâbord du pont et a endommagé la lisse du pont principal à bâbord et la cabine de la grue.
L’équipage du navire n’a pas été blessé, mais le grutier a été gravement blessé.

Causes
En raison d’un entretien incorrect/inadéquat de la grue pendant une durée non spécifiée, la graisse ancienne qui s’était accumulée n’a pas été éliminée avant lubrification. Pour cette raison, et éventuellement sous l’effet du travail de la lourde benne preneuse, la couronne extérieure du roulement du pivot a été soumise à une usure excessive. Il en est résulté une violente séparation du roulement du pivot sous l’effet des lourdes charges manutentionnées.
La procédure d’élimination recommandée par le fabricant n’a pas été suivie par l’équipage.
Enseignements à tirer
• Il est nécessaire de disposer d’un plan d’entretien préventif efficace et correctement exécuté.
• Il est important d’avoir, dans le manuel ISM du navire, une procédure spécifique à suivre par tous les membres de l’équipage qui participent à l’exploitation de grues, en ce qui concerne le plan d’entretien du fabricant.
• Les grutiers, de préférence des membres de l’équipage, doivent être compétents afin de remplir correctement leurs fonctions.
• Toutes les compagnies doivent mettre en œuvre un système de formation des grutiers.
• En outre, le personnel portuaire devrait comprendre des personnes certifiées en bonne et due forme.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins