Accident maritime grave

INCENDIE DANS LA SALLE DES MACHINES ET LE CAPITAINE GRIÈVEMENT BRÛLÉ

Un incendie s’est déclaré dans la salle des machines d’un navire de pêche et s’est propagé à la timonerie, endommageant gravement les installations et brûlant grièvement le capitaine.
Le capitaine avait remarqué qu’un circuit à haute pression qui partait du filtre à huile lubrifiante en direction du dispositif de suralimentation fuyait. Il était en train de tenter de resserrer le raccord à écrou quand ce dernier s’est cassé, provoquant immédiatement un incendie. Le capitaine n’a pu que quitter la salle des machines pour rester en vie et sauter par-dessus bord pour éteindre les flammes qui lui brûlaient le corps. Le matelot lui a lancé une bouée de sauvetage et l’a tiré à bord puis a organisé une assistance médicale pour traiter les brûlures à 50 % qu’il avait sur le corps.

Les causes

  1. Le lubrifiant sous haute pression a été projeté sur le turbocompresseur de gaz d’échappement qui se trouvait à proximité.
  2. Il est évident que l’huile s’est enflammée lorsqu’elle s’est infiltrée sous l’isolant au niveau du joint entre le turbocompresseur de gaz d’échappement et la conduite de gaz d’échappement chauffée à 600°C.
  3. La température d’inflammation spontanée de l’huile a été testée par la suite et on a découvert qu’elle était de 580°C.
  4. Le capot d’entrée entre la timonerie et la salle des machines avait été ouvert pour l’inspection et le gaz chaud et en partie enflammé s’est donc propagé de la salle des machines à la timonerie puis au réfectoire et aux cuisines en causant des dommages importants.

Les enseignements
Il ne faudrait pas tenter de resserrer des joints lorsque le contenu du dispositif est sous pression. Il faudrait isoler la zone à réparer des autres dispositifs sous pression et effectuer des vérifications en profondeur pour s’assurer qu’il n’y a plus aucune pression.
Lorsqu’on utilise une clé pour resserrer des joints, les deux côtés du joint devraient être retenus afin que seul l’écrou soit resserré.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins