Analyse d’urines

Effectuer une analyse d’urines avec bandelettes réactives multi paramétrés

Le diagnostique d’une affection, la surveillance d’un malade ou blessé peut être facilitée grâce à un bilan biologique de réalisation simple et de résultat immédiat.

OBJECTIF
Savoir effectuer une recherche semi-quantitative d’un composé biochimique ou d’un élément biologique dans les urines (sucre, sang, albumine, pH.)

TECHNIQUE
D’une manière générale lire attentivement le mode d’emploi et les caractéristiques spécifiques à chaque marque de bandelettes.
Mettre des gants

Recueil des urines : dans un récipient propre et sec. Si possible les urines du milieu de jet ‘ pour éviter les contamination s du carrefour uro-génital)

Mode d’utilisation des bandelettes :

Le respect du temps est primordial
Sortir une bandelette du flacon et le reboucher aussitôt. Plonger toutes les zones réactives dans les urines et retirer immédiatement la bandelette.
Eliminer l’excès d’urine en tapotant légèrement sur le bord du récipient. Puis tenir la bandelette horizontalement.
Comparer les zones réactives avec les blocs correspondants des échelles colorimétriques sur l’étiquette du flacon aux temps indiqués.

Remarques importantes :
Les bandelettes doivent être conservées dans le flacon d’origine avec le desséchant
Ne pas sortir de bandelette du flacon sans utilisation immédiate
Le flacon doit être fermé entre chaque analyse
Pour préserver la bonne réactivité des zones, il est essentiel de conserver les bandelettes à l’abris de la lumière, de la chaleur et de la l’humidité, mais en dehors du réfrigérateur.

Recherche de Glycosurie :
La glycosurie apparaît en général lorsque la glycémie (taux de glucose dans le sang) est supérieure à 1,80g/l. elle permet ainsi le dépistage du diabète ,elle nécessite toujours d’être explorée. La population à risque est le sujet de plus de 40 ans représentant une surcharge pondérale des antécédents familiaux de diabète.

Recherche de corps cétoniques :
A l’état normal, on ne trouve pas de corps cétoniques dans les urines. cependant une cétonurie « physiologique » peut apparaître dans certains états de stress, les régimes amaigrissants, la grossesse, ou un effort physique intense.

Recherche de sang dans les urines :
Un sujet normal élimine dans ses urines des globules rouges (jusqu’à 5000/minute). Le test de la bandelette a été ajusté pour repérer un seuil d’élimination supérieur à ce chiffre, même dans les urines de faible densité. En conséquence, on ne doit pas s’étonner de trouver quelquefois dans les urines de forte densité, une hématurie « trace « ou « + », dont le caractère n’est pas forcément anormal.
On trouve également du sang dans l’urine des femmes en période de menstruation.

Ce test permet de dépister 3 types d’affections :
Une pathologie urologique, à tout niveau de l’arbre urinaire, qui peut « faire saigner », qu’il s ‘agisse de tumeur, calcul ou malformation (rein, vessie, voies urinaires).

Recherche de protéinurie :
Le test est plus sensible à l’albumine qu’aux autres protéines.