LES PROGRAMMES « Saharan Express » ET « Africa Partnership Station » (APS)

Le Commandement des Forces navales américaines pour l’Afrique (US NAVAF) œuvre en étroite collaboration avec ses partenaires africains dans le but de développer des capacités de défense, de dissuader et de contrecarrer les menaces internationales sur la sécurité et la sûreté maritimes. C’est dans ce cadre que les programmes de formation et d’entrainement Saharan Express et Africa Partnership Station (APS) ont été initiés.

Saharan Express est un exercice maritime annuel initie depuis 2011 et conduit dans les eaux des états côtiers de l’Afrique de 1’Ouest. Le but de cette activité est de promouvoir l’interopérabilité et l’aptitude des Etats africains a interdire les activités illicites en mer, ainsi que le renforcement de la sécurité dans les eaux sous leur juridiction.
« Saharan Express » 2013 a été organise au Sénégal dans la période du 07 au 14 mars 2013. Les activités maritimes ont été conduites dans les eaux mauritaniennes et sénégalaises. Des opérations de lutte contre la pêche illicite, le trafic d’armes et de stupéfiants ont été menées par les équipes de visite des différents pays participants.
Cette édition a vu la participation des plusieurs nationalités telles que le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Liberia, la Mauritanie, le Maroc, l’Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, le Royaume Uni, les Etats-Unis, la Sierra Leone et le Sénégal. Le Sénégal a engage un bâtiment de surveillance de côtière le (BSC) « POPONGUINE », les vedettes côtières de surveillance maritime (VCSM) « SANGOMAR » et « BAYE SOGUI ».
La cérémonie de clôture a eu lieu à l’hôtel PULLMAN et a été présidée par le contre-amiral Mohamed SANE, Sous-chef d’Etat-major General des armées et son Excellence Mr Lewis LUKENS, Ambassadeur des Etats-Unis a Dakar. A cette occasion, toutes les parties ont témoigné leur satisfaction, car les scénari des opérations ont pris en compte les nouvelles menaces auxquelles font face les Etats côtiers africains. Les américains ont également salué le professionnalisme dont ont fait montre les équipes africaines durant l’exercice.
Africa Partnership Station (APS) est un programme de formation qui est également initie en 2006 par US NAVAF avec ses partenaires africains et européens. Il a pour but d’améliorer les capacités des forces maritimes africaines et de renforcer la coopération régionale.
L’édition APS 2013 a eu lieu dans la période du 10 au 20 septembre 2013 au Sénégal. Le personnel embarque a suivi une formation a bord du bâtiment de projection et de commandement de la marine néerlandaise le « BPC ROT-TERDAM » déployé a Dakar, tandis que les fusiliers commandos marins ont mené leurs activités au Centre d’entraine ment tactique (CET 7) de Thiès. L’activité majeure effectuée par le personnel embarque a été la planification et l’exécution d’une opération amphibie a Bel-Air. Parallèlement les équipes à terre ont conduit des opérations de guérilla urbaine, de protection des forces en zone d’opération ou de crise et de combat de localité. Un nombre important de marins ont été également inities a la plongée. Cette année la liste des participants a été élargie et il y avait le Benin, le Ghana, l’Espagne, les Etats-Unis, la Grande Bretagne, les Pays-Bas et le Sénégal.
Le programme APS 2013 aura permis aux marines africaines en général et a la Marine nationale, en particulier, de renforcer leurs connaissances dans les domaines varies tels que les opérations amphibies, la plongée et les opérations de visite de navire.
Source : Le gabier n°1