L’avenir de la propulsion serait-il tracé ?

Bien que l’utilisation d’hélices CFRP comme une solution pour de très grands navires reste à voir, les premiers signes sont prometteurs.

Les hélices constituent la force motrice essentielle pour un navire. Raison pour laquelle les recherches pour les améliorer n’ont cessé depuis leur apparition. Le mariage NAB (Nickel Aluminium Bronze) est resté le matériau de choix au fur des années grâce aux nombreux avantages qu’il offre côté résistance.
L’industrie s’intéresse aux moyens susceptibles d’améliorer le rendement opérationnel afin de faire face aux réglementations environnementales plus strictes. Réduire la consommation de carburant, bien que les prix du pétrole soient en baisse, tout en profitant d’une bonne exploitation est le défit. De plus, le cuivre étant un minéral épuisable fortement demandé dans la construction des pays émergent, son prix a grimpé à l’échelle mondiale.
Heureusement, les matériaux composites peuvent remplacés les NAB grâce leur force et leur résistance à la corrosion. Il s’agit particulièrement de la fibre de verre renforcée de plastique (GFRP) et de la fibre de carbone en plastique renforcé (CFRP) qui ont tous les deux déjà servi dans des domaines tels que l’aérospatiale, l’automobile et la production d’énergie éolienne. L’autre avantage que présentent ces matériaux composites est leur légèreté par rapport aux autres métaux conventionnels : on a de grandes pales d’hélices donc une meilleure propulsion avec moins de carburant.
Dans le cadre de son programme global de recherche et de développement, la Class NK a été au cœur des efforts pour voir si les avantages de fibres plastiques renforcés pourraient être une réalité pratique pour la navigation commerciale. Avec R & D pour le programme Nakashima Propeller Co., Ltd. Il a mené un projet avec des partenaires dont l’Université de Tokyo,la National Maritime Research Institute du Japon (NMRI), Imabari Shipbuilding, NYK Line et l’Institut de technologie Monohakobi (MTI), pour développer une hélice à l’aide de fibre de carbone en tant que matériau principale de pale d’hélice. Après une série de tests sur une nouvelle conception, l’hélice CFRP a été approuvée pour une utilisation sur les navires commerciaux.
L’hélice CFRP a été installée pour la première fois sur un propulseur latéral du chimiquier Taiko Maru en 2012. Les résultats convaincant ont poussé l’armateur Sowa Kaiun YK a décidé d’étendre l’utilisation du CFRP à son système de propulsion principal, ce qui rend le navire le premier navire marchand dans le monde à utiliser une hélice CFRP pour son système de propulsion principale.