NAVIGATION AVEC LE PILOTE A BORD

La présence du pilote à bord ne change pas les fonctions et les obligations du Commandant et des Officiers. L’Equipe Passerelle normale avec un pilote à bord comprend le Capitaine, l’Officier de quart et si possible un barreur.

Le Capitaine doit tirer plein profit de la connaissance des lieux pour obtenir toutes les informations nécessaires du pilote concernant les difficultés et dangers de la Navigation qui peuvent être rencontrés (marée, courants, ponts, restrictions de tirant d’eau, etc.). Le Capitaine doit également obtenir du pilote toutes les informations nécessaires concernant le plan et la manœuvre d’accostage.

La commande de la barre doit être positionnée en manuel quand le navire est sous conditions de pilotage et en eaux resserrées (rivière, canal, etc.),. Le passage de position « Auto » à position manuelle devra être enregistré dans le journal passerelle ainsi que la position du navire au moment du changement.

Le pilote ne devrait pas être autorisé à se servir directement des équipements de navigation du navire (barre, radar, etc.). Le pilote est autorisé à connecter son équipement sur l’AIS, et à utiliser les moyens de communication du navire (VHF). Le pilote peut demander des changements dans le réglage des équipements, échelle radars, échelle sondeur, etc. mais ceux-ci ne peuvent être effectués que par le Capitaine ou l’Officier de quart et ne doivent pas affecter la sécurité de la navigation et la veille anticollision.

Le Commandant et les Officiers de navigation doivent amicalement coopérer avec le pilote et lui porter une assistance dans la mesure du possible.

Le Commandant et les Officiers du quart doivent attentivement observer les ordres de barre du pilote et ne doivent pas hésiter à donner un contre-ordre si cette manœuvre est considérée comme nuisible à la sécurité de la navigation.

Si un doute quelconque existe concernant les actions ou les décisions du pilote, l’Officier de quart doit demander avec insistance une clarification ;

Si ce doute subsiste, l’Officier de Quart doit immédiatement aviser le Commandant et prendre toutes les mesures jugées nécessaires et pertinentes avant l’intervention du Commandant.

Si le Commandant considère que les actions du pilote peuvent porter atteinte à la sécurité du navire, il doit prendre les mesures afin d’éviter ce risque et demander avec insistance le remplacement du pilote.

Le timonier doit toujours être disponible à la passerelle. Le changement entre le pilotage automatique et la barre manuelle doit toujours être effectué au moment approprié sous le contrôle de l’Officier de quart en prenant en considération le trafic, les conditions de visibilité, le chenal et la dérive.


Voir en ligne : Le Ressac