UTILISATION DE L’AIS DANS LA NAVIGATION

L’AIS est installé sur la majorité des navires commerciaux depuis 2004. Ce système permet d’améliorer la sécurité.
L’AIS a été créé afin de fournir une information complémentaire aux radars existants ou aux écrans ECDIS. Jusqu’à ce que les moyens optimaux d’affichage sur l’écran n’aient pas été entièrement évalués et réglementés mondialement, AIS contiendra les unités autonomes sans intégration sur les autres écrans.

L’AIS assurera une identification des cibles avec les informations statiques et dynamiques énumérées dans l’IMO Guidelines, paragraphe 12. Toutefois, les marins doivent utiliser cette information avec précaution en prenant en considération les points importants suivants :

La prévention de l’abordage doit s’effectuer en stricte conformité avec la COLREG. Il n’y a aucune disposition dans la COLREG pour l’utilisation de l’information de l’AIS, par conséquent, les décisions doivent être prises en s’appuyant sur l’information visuelle et/ou celle transmise par le radar.

L’utilisation de la VHF pour la prise de décisions face aux navires qui s’approchent, est susceptible de comporter un danger et donc est toujours déconseillé. Les décisions sur la prévention des abordages doivent être prises conformément à la COLREG.

Tous les navires ne seront pas équipés d’AIS, plus particulièrement les petits navires et les bateaux de pêche. Les autres engins flottants pouvant avoir un écho radar ne seront pas détectés par l’AIS.

Les positions AIS sont dérivées à partir de positions de cibles du GNSS (Global Navigation Satellite System, habituellement le GPS). Cela peut ne pas exactement coïncider avec la cible du radar.

L’entrée d’information erronée peut aboutir à des informations incorrectes ou trompeuses qui s’afficheront sur les écrans des autres navires. Les marins doivent se rappeler que l’information dérivée à partir des radars est basée sur les données mesurées par leur propre radar et procure une mesure adéquate de la route et de la vitesse de la cible, ce qui constitue le facteur le plus important dans la prise de décision sur les mesures à prendre pour éviter l’abordage. Les navires existants d’au moins de 500 gt auxquels l’équipement par le compas gyroscopique n’est pas imposé ont peu de chance de transmettre l’information de cap.
Il est à noter que l’AIS sera parfois capable de détecter les cibles étant dans la zone d’ombre du Radar.


Voir en ligne : Le Ressac