Pose de la première pierre du Port minéralier de Bargny-Sendou

Une nouvelle ère est en train de voir le jour avec le debut de la construction du port mineralier et vraquier de Bargny-Sendou. cette infrastructure portuaire tant attendue par les acteurs du secteur maritme va coûter près de 290 milliards de FCfa et "permettra au Sénégal de franchir un palier dans son ambition d’être un hub maritime", a déclaré le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Ce Lundi 27 Novembre 2017.

Le gouvernement sénégalais nourrit de grandes ambitions dans le domaine maritime en profitant de la position du pays pour devenir un hub maritime en Afrique de l’Ouest et du Centre. Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne , l’a rappelé, à Sendou, lors de la pose de la première pierre des travaux de construction du port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou. « Le secteur maritime dans sa composante transport incluant les ports constitue un enjeu majeur du développement national en raison de l’importance de sa contribution directe à l’économie », a déclaré le chef du gouvernement.

Il a souligné que plus de 95 % des échanges extérieurs du Sénégal se font par voie maritime avec plus de 12 millions de tonnes par an générant plusieurs milliers d’emplois directs et indirects. D’où l’importance de développer ce secteur.

Selon Mahammed Boun Abdallah Dionne , le président Macky Sall a pris la décision de construire deux nouveaux ports en eau profonde, celui de Ndayane et de Bargny-Sendou. « La construction de ces deux futurs ports contribuera, sans doute, à décongestionner le port de Dakar ; une préoccupation actuelle de tous les acteurs », a dit le Premier ministre. D’un coût global de 520 millions de dollars américains, soit près de 290 milliards de FCfa, le financement du Port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou est entièrement bouclé grâce à la société « Senegal Port Minergy » qui regroupe des investisseurs privés.

Alexander Zalacosta , le directeur financier de « Senegal Minergy » est revenu sur le montage financier soutenu par le gouvernement américain sortant. « Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un projet de cette ampleur vient d’être financé intégralement de sa phase d’étude à celle de réalisation par un groupement d’investisseurs privés sans recours à une quelconque participation financière de l’Etat du Sénégal ni à sa garantie souveraine », a indiqué le responsable de « Senegal Minergy ». Il a rappelé les deux phases de la réalisation du projet avec une phase temporaire consacrée au transbordement ; ce qui permettra au port d’être opérationnel dès le premier trimestre 2019. Quant à la deuxième phase dite de « solution définitive », elle sera composée d’une longue jetée de 4 kilomètres et de la mise en place d’un système de convoyeurs organisé et pratique. Prévu sur une superficie de 484 hectares, le port de Sendou disposera de deux terminaux de vrac liquide et de vrac sec et d’une zone industrielle.

Au-delà des milliers d’emplois en perspective avec la construction du port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou, l’entreprise « Senegal Minergy » sera aux côtés des populations. Elle prévoit la construction de plusieurs infrastructures à caractère social. Il s’agit d’une école et la réhabilitation de l’école primaire. Il est prévu la construction d’un hôpital, d’un centre de formation dans les métiers de la sidérurgie, de la navigation maritime et des chantiers navals. « Le port hébergera des centaines d’entreprises de tous les secteurs, générera des emplois et de la richesses pour Bargny, Sendou et toutes les autres collectivités locales du département de Rufisque. Pour profiter de ces richesses, il faut des infrastructures de normes internationales et des établissements scolaires », a déclaré Alexander Zalacosta.

Dans la soirée, le président de la République a reçu les investisseurs. Après le port de Dakar, hérité de la période coloniale, le Sénégal va, pour la première fois, réaliser une infrastructure qui va changer le secteur du transport maritime. Avec des zones de vrac sec et liquide, le port de Bargny va recevoir des navires jusqu’à une profondeur de 18 mètres.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?