LA GESTION DES VEHICULES A BORD DES CAR-FERIES

Dans les conditions normales, quand le nombre et la nature des véhicules sont communiqués au bord suffisamment à l’avance, un plan de chargement est établi pour arriver au meilleur compromis entre les exigences de sécurité et de stabilité du navire et les exigences commerciales aisées.

Le cas échéant, le bord peut charger les véhicules qui se présentent en respectant certaines règles telles que :

• Charger les véhicules d’une même hauteur, dans le même compartiment : le mélange des voitures avec les camionnettes et les semi-remorques peut faire perdre beaucoup d’espace. Se rappeler que la hauteur d’un camion (4.50 m) fait à peu près le double de la hauteur d’une voiture (1.65 m). tenir compte aussi des voitures avec bagages au-dessus ou avec des remorques.

• Arrimer en tenant compte de la sortie : les véhicules doivent être arrimés debout à la sortie ;

• En cas de chargement partiel : remplir le fond du garage d’abord ;

• En cas d’un mélange de véhicules : s’efforcer de mettre les plus lourds dans l’axe ou près de l’axe du navire ou équilibrer les poids entre bâbord et tribord et surtout au premier plancher ;

• Tenir aussi en compte les problèmes d’incompatibilité et des risques dus à la cargaison.

Dans tous les cas les véhicules doivent être dirigés dans le garage selon la volonté du bord et l’itinéraire tracé pour l’entrée et la sortie. Une fois un véhicule stationné, il sera demandé au chauffeur de couper le moteur, de le mettre en prise pour les véhicules électriques et de serrer le frein à main.

A la fin du chargement, le personnel du bord, dans un travail de chaîne, entreprendra l’assujettissement et le saisissage des véhicules en respectant les consignes du Commandant et les procédures réglementaires (IMDG, Recueil CSS, Bon sens, etc.)
Les voitures seront bloquées par des cales sur le plancher antidérapant du garage qui doit être sec et exempt de toute trace de graisse, d’huile ou de produit glissant.
Les camions et les semi-remorques seront saisis par des saisines spéciales à des boucles en acier ou à des orifices sous formes de trèfles (l’admission des pattes d’éléphant). Les semi-remorques doivent reposer sur leurs béquilles et des chevalets offerts par le bord.


Voir en ligne : Le Ressac