LE VENT

Le vent est un déplacement d’air. Ce déplacement est dû aux différences de pressions entre dépression et anticyclone.

Les types de vents
Il y a deux types principaux de vent ; le vent météorologique et le vent local.

1. Le vent météo est créé par les L et H et est prévisible en force et direction par l’observation des phénomènes L et H ainsi que par les analyses des conditions météo actuelles (prévisions météos). Les vents météos courent sur des milliers de kilomètres.

2. Les vents locaux sont crées par des différences très localisées de températures ou de reliefs.
a. Les brises de terres ou de mer. Ils sont crées par la différence, nocturne ou diurne, de température entre la terre et la mer. Il dépassent rarement force 2, mais leurs effets peuvent se cumuler au vent météo.

b. Les vents de relief. Il apparaissent lorsqu’une forte différence de température existe entre le sommet et la base d’une montagne.

Direction de déplacement.
Le vent doit se déplacer en théorie perpendiculairement aux lignes d’isobares. De la haute pression vers la basse pression. Cependant, divers phénomènes tendent à modifier cette direction :
Loi de Coriolis.
Loi mathématique qui fait tourner les dépressions et les anticyclones. Cela entraîne une déviation de la direction des vents en fonction de l’origine de leurs créations. ( L ou H). Elle est proportionnelle à la vitesse du vent, la vitesse de rotation de la terre et au sinus de la latitude.
Direction du vent
La direction du vent dépend donc de
1. La position des D et H
2. De la force de Coriolis.
3. De la force centrifuge
4. Des frottements (surface de contact air sol).

Force du vent
La force du vent dépend des facteurs suivant :
1. La différence de pression et donc la distance entre isobare
2. Pour un même gradient de pression, plus la latitude est élevée, moins la vitesse est grande (force de Coriolis)
3. L’altitude ou l’on se trouve. (Frottement) On peut aussi en déduire que le vent sur terre est moins fort que sur mer.

Lois de BUYS-BALLOT
Cette loi, qui donne la direction du vent en fonction de la répartition du champ de pression, peut s’énoncer d’une des manières suivantes :
A Un observateur placé dos au vent dans l’hémisphère Nord a les hautes pressions à sa droite et les basses pressions à sa gauche. Dans l’hémisphère Sud, il aura les hautes pressions à sa gauche et les basses pressions à sa droite.
B Dans l’hémisphère. Nord, le vent tourne dans le sens des aiguilles d’une montre (clockwise) autour des zones de hautes pressions et dans le sens inverse (anticlockwise) autour des zones de basses pressions. Dans l’hémisphère Sud, le sens de rotation est inversé.

Tableau de BEAUFORT

Beaufort Nom Description Nœud
0 Calme La mer est comme un miroir. <1
1 Très légère brise II se forme des rides ressemblant à des écailles de poisson, mais sans aucune écumes 1-3
2 Légère brise Vaguelettes, courtes encore, mais plus accusées. Leur crête a une apparence vitreuse, mais elles ne déferlent pas 4-6
3 Petite brise Très petites vagues. Les crêtes commencent à
déferler. Ecume d’aspect vitreux. Parfois quelques moutons épars. 7-10
4 Jolie Brise Petites vagues devenant plus longues, moutons franchement nombreux. 11-16
5 Bonne brise Vagues modérées prenant une forme plus nettement allongées. Naissance de nombreux moutons. (éventuellement des embruns). 17-21
6 Vent Frais Des lames commencent a se former. Les crêtes d’écume blanche sont : Partout plus étendues. (habituellement quelques embruns.) 22-27
7 Grand frais La mer grossit. L’écume blanche qui provient des lames déferlantes commence à être soufflée en traînées qui s’orientent dans le lit du vent 28-33
8 Coup de vent Lames de hauteur moyenne et plus allongées. Du bord supérieur de leur crête commencent à se détacher des tourbillons d’embruns. L’écume est soufflée en très nettes traînées orientées dans le
lit du vent. 34-40
9 Fort coup de vent Grosses lames. Epaisses traînées d’écume dans le lit au vent. La crête des lames commence à vaciller, s’écrouler et déferler en rouleaux. Les embruns peuvent réduire la visibilité 41-47
10 Tempête Très grosses lames à longues crêtes en panache. L’écume produite s’agglomère en larges bancs et est soufflée dans le lit du vent en épaisses traînées blanches. Dans son ensemble, la surface
des eaux semble blanche. Le déferlement en rouleaux devient intense et brutal. La visibilité est réduite. 48-55
11 Violente tempête Lames exceptionnellement hautes (les navires de petit et de moyen tonnage peuvent, par instant, être perdus de vue). La mer est complètement recouverte de bancs d’écume blanche allongés
dans la direction du vent. Partout le bord de la crête des lames est : soufflé et donne de la mousse. La visibilité est réduite. 56-63
12 Ouragan L’air est plein d’écume et d’embruns. La mer est entièrement blanche du fait des bancs d’écume dérivante. La visibilité est très fortement réduite. >64


Voir en ligne : Le Ressac : Le site des Marins