LA STABILITÉ DES NAVIRES ROULIERS

En raison des formes du navire, la surface de chargement (ou longueur d’arrimage) est plus importante au dessus qu’au dessous du pont principal. Le centre de gravité de la marchandise sera donc haut, d’où la nécessité d’assurer au navire des critères de stabilité transversale satisfaisants en mer comme au port.

Cela implique la présence de ballasts importants (stabilité de poids).

Enfin, en cours de manutention, les véhicules accédant au navire par la rampe et circulant sur les différents ponts d’un bord à l’autre affectent de façon non négligeable la stabilité transversale et longitudinale.

Il faudra maintenir le navire le plus droit possible et limiter la gite et l’assiette pour maintenir l’inclinaison et la torsion de la rampe dans les limites acceptables.
(Manque de motricité des tracteurs).

Cette stabilité est assurée au port par un système de ballastage généralement automatique.

Il faudra respecter les critères de l’OMI (Organisation Maritime Internationale) sur la stabilité en tenant compte :

  • La hauteur métacentrique transversale initiale
  • Les bras de Levier de redressement Gz mini et maxi
  • Les aires sous tendue par la courbe de bras de levier, etc.

Voir en ligne : Le Ressac