L’Alaska s’engage dans le transport du pétrole vers l’Asie

Après près de 10 ans d’attente, une bonne nouvelle pour l’Alaska

« Ce n’est qu’un petit début mais il peut être un moyen d’ouvrir certaines barrières impénétrables avant » telles sont les paroles du sénateur Frank Murkowski (R-Alaska)
Le 26 Septembre, le Polar Discovery de ConocoPhillips, le plus grand producteur de pétrole de l’Alaska, à quitter le terminal maritime de Valdez Marine en Alaska pour Yeosu, Corée du Sud. Valdez se trouve au même endroit que l’oléoduc du Trans-Alaska partant du talus Nord. Ce dernier donne le pétrole brut de l’Alaska. Le Polar Discovery peut transporter 784,000 barrels, environ un jour et demi de la production estimée de cet oléoduc. Le pétrolier transporte la première cargaison de pétrole de l’Alaska vers l’Asie en 10 ans.
Actuellement la majeure partie du pétrole coréen vient du centre Est. Cela permet donc à la Corée du Sud de diversifié ses approvisionneurs en pétrole. Lorsque l’Alaska exportait du pétrole entre 1996-2004, la Corée s’en emparait jusqu’à 95.49 million de barils. Le reste allait vers les autres pays d’Asie, ce total ne faisant que 2,7% de la production nationale.