L’ALGERIE OUVRE LE TRANSPORT MARITIME URBAIN ET LA PLAISANCE AU PRIVE

Le gouvernement Algérien a élaboré un document relatif aux activités de transport et de plaisance maritimes. Le projet de décret exécutif ouvre pour la première fois ce secteur à l’investissement privé et devrait permettre un essor de ces activités.

Quatre activités ouvertes au privé
Le document du ministère des Transports englobe quatre activités jusqu’à présent réservées aux entreprises publiques : le transport maritime urbain, le pescatourisme (pêche de plaisance et de tourisme), la balade en mer, les bateaux-restaurant ainsi que la plaisance sur des engins nautiques à moteur (jet-ski, planches à moteur…).
Chacune de ces activités fait l’objet d’un cahier des charges particulier, fixant les modalités et les normes de sécurité notamment. Le projet de décret vient surtout combler un vide juridique, permettant ainsi l’ouverture à l’investissement privé. L’ensemble des activités sera soumis à une autorisation, délivrée par une commission interministérielle (Transports, Défense, Tourisme, Intérieur et Commerce).


Voir en ligne : TSA ALGERIE